[VisualHg] Utilisation de Mercurial au sein de Visual Studio – Partie 2/3

Suite du précédent article à propos de l’utilisation de Mercurial sous Visual Studio. Pour rappel, nous avons vu dans le 1er article comment installer VisualHg sous Visual Studio, comment créer un dépôt, comment réaliser des commits et enfin comment faire des push. Découvrons la suite dès maintenant !

Cloner un dépôt

Un second développeur arrive pour travailler sur votre projet. Il va donc lui falloir récupérer les sources : cette action se fait par l’intermédiaire du clonage de dépôt. On va créer sur le poste du nouveau développeur une copie exacte de la dernière version du projet afin qu’il puisse travailler dessus.

Pour des raisons de simplicité, j’utilise le même poste de travail. Cela ne change rien aux actions à effectuer pour accomplir cette tâche.

Nous allons créer un nouveau dossier au sein de nos projets. Il suffit ensuite de faire clic droit sur ce dossier nouvellement créé → TortoiseHg → Clone…

Cloner un dépôt

Cloner un dépôt

Dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre, nous devons renseigner la source de notre dépôt, c’est à dire le dépôt que nous voulons cloner :

Cloner un dépôt

Cloner un dépôt

Et c’est tout, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Pull

Pull est l’action qui consiste à récupérer les commits des autres développeurs sur sa version locale. Je vais ajouter, en tant que Second développeur, du texte à mes vues. Nous retrouvons notre commit dans notre Repository Explorer :

Ajout d'un commit

Ajout d'un commit

Je push mon commit, je le vois ainsi dans les logs sur mon interface Web :

Push

Push

Je vais maintenant, en tant que Jérémy BAUZONE, récupérer les modifications réalisées par le Second développeur par l’intermédiaire d’un pull. Pour cela, je fais clic droit sur mon projet de base → TortoiseHg → Synchronize… :

Pull

Pull

On se retrouve avec l’interface vue dans l’article précédent quand on réalisait nos push. Nous saisissons l’URL du dépôt sur notre serveur Mercurial, puis dans les boutons, on choisit pull :

Pull

Pull

Rendons nous maintenant dans notre Repository Explorer pour ce dépôt et observons :

Repository Explorer

Repository Explorer

Nous remarquons que le commit de Second développeur a bien été pris en compte. Pourtant il n’est pas en gras, ce qui signifie qu’il ne s’agit pas de notre version actuelle (ce que l’on appelle « working directory« ). Nous sommes toujours sur la version telle que nous l’avions avant de réaliser notre pull. Ce comportement est normal et voulu par Mercurial ! Cela empêche des conflits de fusionnements (merge). Pour se rendre sur la version donnée, il faut réaliser un update. Rien de plus simple, un clic droit sur le commit vers lequel on veut se rendre → Update… :

Pull

Pull

Cela nous ouvre la fenêtre suivante :

Pull

Pull

On clique sur update et voilà, notre version locale a reçu les changements réalisés par Second développeur !

C’est fini pour cette partie. La dernière partie sera entièrement consacrée à la gestion des branches d’un projet.